Chant IX – Le jour où j’ai appris la grande leçon de la vie.

Wow.
Capture d’écran 2015-02-27 à 17.59.54
Je n’ai pas écrit depuis beaucoup trop longtemps. Entre nous, je ne sais pas trop ce qu’il s’est passé. J’avais perdu mon modjo, et avec celui-ci, toutes les raisons d’y croire. J‘étais là, mais las. Debout, mais à bout. J’étais en vie, sans envie. C’est très certainement pour ça que je n’ai pas écrit. Plus le goût. Croyez-moi, je suis tombé de haut car j’ai longtemps cru être un mec naturellement joyeux, fondamentalement heureux, plein d’amour et amoureux.
Si l’amour est une énergie, alors, je crois avoir été vidé. Telle la cigale, j’en ai été dépourvue. Moi je croyais bien faire en donnant, donnant sans relâche cette énergie. J’étais un peu ce Jésus moderne, full of love.
C’est ainsi que j’apprends, à 25 ans, la première grande leçon de la vie : Tout est équilibre.
Le Ying, le Yang toussa toussa quoi. Rien n’est laissé au hasard dans la vie, la nature est bien faite. Si l’on inspire, on doit aussi expirer, sans quoi on meurt. Si l’on nait, aussi un jour on meurt. Si l’on donne, on doit aussi recevoir. Si l’on donne son énergie, on doit aussi en recevoir. Si l’on donne de l’amour, il faut aussi en recevoir. Sans quoi, l’équilibre est rompu. Sans quoi, on est foutu.
Personne ici sur Terre n’est une source intarissable d’énergie et d’amour. Moi qui puisais sans cesse dans mes ressources ces deux dernières années, je n’avais pas pris conscience que j’étais en train de puiser dans mes ressources vitales. Et voilà comment on en vient à perdre son modjo.
Haut-lès-coeurs ! J’ai compris la leçon. Je veux bien donner de ma personne, mais j’espère des câlins, des mots doux, des bisous.
Faites en de même je vous en prie.
Je reprends ma plume. Je me remets à chanter. J’ai de nouveau envie de danser. J’ai des nouvelles cartes.
Les choux,… J’ai décidé d’être heureux, d’être mieux heureux.

Publicités

Une réflexion au sujet de « Chant IX – Le jour où j’ai appris la grande leçon de la vie. »

  1. Manue

    Cupichon, c’est beau ce que t’écris. Ca m’étonne pas, j’ai trouvé que t’avais des bonnes vibes. Prochaine soirée, c’est moi qui te masse et je t’apprends à attendre les orgasmes du love sur le dancefloor 🙂

    Répondre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s